Sicile - 23 / 30 Octobre 2017

Pour retarder un peu l’arrivée de l’hiver, petit périple en Sicile fin Octobre. Le soleil est au rendez-vous, il fait doux, mais les plages sont désertes. Les cars de touristes sont pourtant bien là, à Syracuse, Catane ou au pied de l’Etna.

Catane

Pozzallo et Modica

Nous avons choisi un premier point de chute dans une station balnéaire au Sud de l’île, Pozzallo. C’est visiblement plutôt un coin visité par les locaux car en cette saison, pas l’ombre d’un touriste. On croise essentiellement des groupes d’hommes retraités qui discutent à l’ombre sur les bancs, ou les mêmes en version féminine qui choississent plutôt le front de mer ou les cafés comme lieu de causette. Pozzallo a peu d’intêret touristique si ce n’est son petit château au bord de la mer, mais on apprécie sa longue plage de sable parfaite pour les enfants. On est les seuls dans l’eau qui n'est pourtant pas si froide.

Pozzallo nous sert de base pour aller visiter la ville de Modica. On arrive en fin d'après-midi en short et tee-shirt et on a vite fait de se rhabiller car la température est bien plus basse qu'à Pozzallo et le centre ville coincé entre ses deux flancs de montagnes est tout à l'ombre. La ville est construite sur les pentes de part et d'autres du centre ville. Cathédrale, églises, ... et encore églises, mais surtout le chocolat de Modica. Pour récupérer de toutes les marches grimpées pour rejoindre la cathédrale, on goûte la spécialité du coin, les cannoli, un rouleau de pâte croquante (qui ressemble à une bugne bien cuite) fourré avec une crème à base de riccotta à différents parfums (pistache, chocolat, noisette, ...).  On fait aussi le plein de chocolat de Modica pour la semaine. Ce chocolat a une texture vraiment particulière, très friable, qui vient du procédé de fabrication (le chocolat est fabriqué sans séparer le cacao et le beurre de cacao, et surtout sucre et épices sont ajoutés "à froid", autour de 35°, ce qui lui donne une texture granuleuse, et conserve les saveurs). Cannoli et cioccolata modicana : nous sommes fans ! Deux "vraies" spécialités locales que nous n'avions jamais vues ailleurs. On les trouve partout en Sicile, avec un prix proportionnel au nombre de visiteurs du lieu.

Noto et Syracuse

Avant de rejoindre Syracuse, nous passons par la ville de Noto. Cette ville aussi est toute en pente. On se contente d'une pause pizzeria et d'une balade dans les rues piétonnes du centre. La ville vaut le détour. Le centre est original et agréable à parcourir. Nous ne sommes d'ailleurs pas les seuls ; il semble y avoir des français partout autour de nous.

Notre visite de Syracuse se fait en deux temps. La matinée dans le parc archéologique. La fin de journée sur l'île d'Ortigia qui abrite le vieux centre:

- Le parc archéologique de Syracuse accueille un théatre romain, un théatre grec, et des grottes de toutes tailles dont l'originale Orecchio di Dioniso. Il faut se frayer un passage entre les groupes de touristes espagnols et les groupes scolaires à casquette.

- On rejoint l'île d'Ortigia à pied depuis notre airbnb au Nord de la ville via une voie cyclable construite le long de la côte sur une ancienne voie de chemin de fer. Les rues de la vieille ville invitent à s'y perdre et à s'arreter manger une glace ou une pizza. On peut aperçevoir la côte italienne. Retour à pied, sous les étoiles par la piste cyclable.

 

 

Catane, Taormina, Etna

On avance un peu vers le Nord, pour visiter la ville de Catane et son fameux marché aux poissons. Ce qu'on avait lu sur le sujet était un peu survendu, oui il y a des poissons entiers de toutes sortes et l'odeur n'est pas la plus agréable mais on ne patauge pas dans le sang. Accolé, on trouve le marché aux légumes et fromages, puis la grande rue piétonne appelée rue de l'Etna car elle offre une belle vue sur celui-ci. On la suit jusqu'au grand parc Bellini pour une pause pique-nique. A voir aussi l'amphithéatre romain et le chateau du moyen-âge au milieu du centre ville.

On quitte Catane pour rejoindre notre dernier point de chute: Mascalucia, une petite ville entre Catane et l'Etna. La vue sur l'Etna depuis nos fenêtres est bien pratique pour décider du meilleur jour pour s'y rendre. Comme il est dans les nuages, on reporte et on part passer la journée à Taormina.

En route, on s'arrête à Aci Trezza, une petite station balnéaire qui permet d'admirer une série de rochers dans la mer originaires de l'Etna. Toarmina est une ville sur plusieurs niveaux: en bas la plage, en haut la vieille ville, encore plus haut le chateau. Dans la vieille ville se trouvent les ruines d'un théatre romain dans un paysage magnifique, entre mer, montagne, et ville en terrasses. Un télécabine permet de rejoindre la partie basse de la ville et de mettre les pieds dans l'eau.

Le lendemain, l'Etna est dégagé, on file au camp de base. C'est un peu Disneyland en bas des télécabines. Il y a le petit train, les magasins de souvenirs, le cinéma 7D (?!), mais c'est quand même intéressant de se balader là. En bas, on peut faire le tour de deux petits cratères. En haut du télécabine (certains montent à pied mais l'interet parait limité si ce n'est d'économiser le prix du ticket), deux choix: soit on prend le forfait bus 4x4 + balade avec un guide d'environ 40min autour de fumerolles, soit on se balade à pied,... un peu au hasard car rien n'est indiqué hormis les altitudes. On a choisi la deuxième option, sans s'aventurer trop loin car nous avons quand même les deux petits sur le dos. La température n'est pas très basse mais le vent souffle fort et il fait froid. Il y a de nombreuses plaques de neiges parsemées et dès qu'on sort de la piste de 4x4, la marche n'est pas facile car les pentes sont raides et le sol composé de sable et de petits cailloux. A quelques minutes de marche du télécabine, on a déjà de très belles vues sur le sommet du volcan. Pour la version aventure, on reviendra quand les petits seront plus grands ...

Pour notre dernier jour, on reprend la route vers le Sud pour rejoindre en fin de journée l'aéroport de Comiso. En route, on teste la plage de Catane (Lidi Playa). Des centaines et des centaines de mètres de plages privées avec restaurant associé, et au milieu trois petits espaces libres difficiles à trouver. A cette époque, tout est fermé et la plage est déserte, mais en saison l'accès à une plage publique doit être vraiment compliqué. Dernière étape, la ville de Ragusa au Sud de Comiso. Une autre ville en pente dont le vieux centre est plein de charme.

Astuces Les Sacs sur Pattes

- Conduire en Sicile... tout se passe bien si on suit les règles de base suivantes... il nous a fallu quelques jours d'adaptation:

1. Partir du principe que la priorité est à celui qui passe en premier,

2. Interpreter les flèches avant de les suivre, flèche à gauche veut en général dire tout droit, mais pas toujours,

3. Oublier le fonctionnement logique des rond-point,

4. Slalomer entre les voitures arrêtées en double file, parfois à contre-sens pour ne pas faire quelques mètres à pied.

- Un airbnb parfait pour une famille à Mascalucia, avec grande terrasse et vue sur l'Etna: https://www.airbnb.fr/rooms/10977305