SUEDE - 2008

Goteborg

Stockholm

 

6 mois d'échange Erasmus à Gothenburg laissent le temps d'explorer les environs. C'est une ville trés agréable au printemps, lorsque les premiers rayons de soleil illuminent les petites îles près de la côte. En hiver, les températures sont plutôt douces pour la Suède, mais le vent et l'humidité glacials incitent à rester à s'abriter pour un chocolat chaud et un kanelbullar. Le centre ville trés animé laisse rapidement place à des banlieues, puis des coins plus sauvages, à explorer à loisir : les petites îles de l'Archipel de Goteborg au départ de l'embarcadère de Satholmen, les plages mystérieuses de Näset, la réserve d'Angardsbergens, et bien d'autres,... A essayer aussi: la maison hantée du parc d'attraction de Liseberg qui a un concept plutôt original.

GOTEBORG - Janvier / Juin 2008

Kiruna

 

 

 

Stockholm est une superbe ville, à découvrir à pied ou en bateau, puisqu'elle est composée d'îles. Que ce soit dans la vieille ville ou le centre moderne, on prend plaisir à parcourir les rues, les parcs, ou les quais.

STOCKHOLM - Avril 2008

KIRUNA - Avril 2008

Découvrir la région de Kiruna, c'est découvrir une autre façon de vivre. Un coin où il fait nuit la moitié de l'année, où fin Avril le thermomètre commence tout juste à entrer du coté positif, où la neige recouvre l'horizon à perte de vue. Pendant la période estivale, c'est une région touristique avec de nombreux attraits : l'hôtel de glace, les balades en chiens de traineau, le ski de fond, la pêche sur les lacs gelés. Mais malgré la blancheur des paysages, la vie est plutôt dure dans la région. La vie économique de Kiruna dépend principalement d'une immense mine de fer qui plonge à plus de 2000m et qui menace maintenant la stabilité de la ville.

Un peu plus à l'Ouest, à la frontière Norvégienne, le parc National d'Abisko offre des kilomètres et des kilomètres de pistes de ski de fond. En se baladant discretement, on peut aperçevoir des élans dans les fôrets.

Pour voir une aurore boreale, mieux vaut venir au coeur de l'hiver. Fin avril, on a cherché, et attendu, jusqu'à croire que les lumières orangées de Kiruna en étaient une pendant un instant ... mais pas de véritable aurore boréale à l'horizon.